5 programmations vidéo, vernissage, performance, discussions

Salle Seita📍

14h Et un monde audacieux (32’)

« Dormir en paix quand la journée est finie, tu vois ce que je veux dire
Et ce vieux monde est un nouveau monde
Et un monde audacieux
Pour moi » (N.S.)

*avertissement de contenus : des œuvres contiennent des mentions de racisme / homophobie / agression sexuelle 

Skins

6'16 | 2023 | Italie
  • Argentino Mazzarulli

Stop Mansplaining !

1’52 | 2022 | Allemagne
  • Therese Rehe

Space Is Quite a Lot of Things

11’25 | 2021 | Finlande
  • August Joensalo

La casquette

3’26 | 2022 | France
  • Hadi Moussally

Harassed

0’50 | 2018 | Brésil
  • Andrea Veruska De Souza, Camila Oliveira Silva

Birthmarks

8’22 | 2022 | Allemagne
  • Lenia Friedrich

Salle Seita📍

15h15 Combien de temps devons-nous chanter cette chanson ? (46’)

« Oh, je ne peux pas fermer les yeux
Et les faire partir
Combien de temps ?
Combien de temps devons nous chanter cette chanson ? » (U2)

*avertissement de contenus : des œuvres contiennent des mentions de guerre / suicide

Don’t Forget Me

1’31 | 2022 | Argentine
  • Juan Desteract

Doggerel

13'57 | 2022 | Corée du Sud-Irlande-Pays-Bas
  • Eoghan Ryan

WWW {the whale who wasn’t}

10’ | 2019 | États-Unis
  • Alessia Cecchet

The Land of Milk & Honey

11’14 | 2022 | Belgique
  • Isabelle Nouzha

Doom

2’38 | 2022 | Italie
  • Rita Casdia

Erosion

6’49 | 2022 | Allemagne
  • Daria Milyukhina

Salle Seita📍

16h30 Nos amitiés vidéopoétiques : Cairo Video Festival (60’)

“L’équipe de Medrar est ravie de la généreuse invitation des Instants Vidéo à participer à la prochaine édition avec une programmation : une amitié videopoétique en effet. Les vidéo que nous avons sélectionnées pour l’occasion donnent un aperçu de la pratique du Cairo Video Festival, un événement organisé chaque année au Caire par Medrar for Contemporary Art. Les films visent à refléter le caractère ludique, formel et conceptuel du CVF, tout en offrant une perspective alternative sur la vie quotidienne d’une multitude de cultures et de régions ; une perspective que seul l’art vidéo permet d’atteindre. Nous attendons avec impatience la projection des oeuvres et la riche discussion qui s’ensuivra certainement.”

The Right To See

6’14 | 2022 | Palestine
  • Mahmoud Tawfiq Al-Haj

The Troubled Bear and the Palace

10'46 | 2019 | Irak
  • Walid Siti

Every Problem Has a Solution

3'13 | 2021 | Egypte
  • Alaa El-Hadidy

Pangäa

13'33 | 2020 | Autriche-Italie
  • Markus Keim & Beate Hecher

Insurrection

9'25 | 2020 | France
  • Pierre Villemin

Crowd

5'21 | 2021 | Turquie
  • Recep Akar

Core Dump – Dakar

12'12 | 2018 | Senegal
  • François Knoetze

Tour Panorama 3e étage📍

18h Vernissage de l’exposition

du 20 octobre 2023 au 14 janvier 2024
La poésie n’est pas un luxe. C’est une nécessité vitale.
Nous empruntons ce titre à Audre Lorde qui se présente comme femme noire, lesbienne, mère, guerrière et poétesse. Cette affirmation résonne au contact de 21 installations vidéo qui dialoguent de la métamorphose de nos quotidiens en partant des interstices, des détours, des expériences et d’autres choses encore. Nous vous invitons de cette manière à vous éloigner de la ligne droite pour arpenter les déviations et se perdre dans le regard parfois doux-amer des propositions de ces artistes qui ne renoncent pas. Vivons l’insurrection contre l’étant donné ; le déploiement de nos imaginaires ; la réinvention de nos langages… Vivons nos rêves de survie.

Feel the Heat

8'48 | 2022 | Finlande
  • Pasi Autio

Tassaout

boucle | 2023 | France
  • Sarah Violaine

Entropophone

flux | 2023 | France
  • Filipe Vilas-Boas

L‘inconnue de la Seine

9'06 | 2020 | Allemagne
  • Angelika Haak

Endless Landscapes

boucle | 2020 | France
  • Nicolas Clauss

Incarnation

7'04 | 2022 | US
  • Van McElwee

Infinity of Waste

flux | 2021 | France
  • Nelson Chouissa & Eloi Jacquelin

La noirceur souterraine des racines

10'10 | 2023 | Canada
  • Charles-André Coderre

Night for a lost one

3'23 | 2023 | Serbie
  • Nenad Obrad Nedeljkov

By way of explanation…

3'29 | 2022 | US
  • Neil Ira Needleman

Correspondance

28'30 | 2023 | France/Espagne
  • Noemi Sjöberg & Pierre Pulisciano

Walden [verb]

22' | 2022 | US
  • Emma Rozanski

Autoritratto all’Inferno / Self-portrait in Hell

3'30 | 2021 | Canada
  • Federica Foglia

Cruzar un Muro

5'15 | 2012 | Chili
  • Enrique Ramírez

Carnaval #1

9' | 2023 | France
  • Nicolas Clauss

My Furies

5' | 2023 | Belgique
  • Agnès Guillaume

La limite est une façade

7'12 | 2022 | France
  • Dorian Rigal

Le manifeste rouge

9'09 | 2022 | France
  • Ghyzlène Boukaïla

Fenómeno

4'08 | 2022 | Argentine
  • Federico Lamas

Planets and robots

5'32 | 2023 | Lituanie
  • Julius Zubavičius & Antanas Skučas

Drawing Circles

17'16 | 2023 | Suisse
  • Rebekka Friedli

Tour Panorama 3e étage📍

19h Performance de Sarah Violaine : Tassaout (15′)

« Tassaout » (cours d’eau marocain prenant sa source dans le Haut Atlas et traversant le village d’où est originaire la poétesse) est une installation évoquant tout l’esprit libre et sensuel de Mririda N’aït Attik, courtisane et poétesse dans le Haut Atlas des années 40. Une « pièce » aux surfaces habillées de tissus bleus, laissant entrevoir un espace central habité par la présence fantomatique de cette femme rebelle de son époque. « Ses poèmes elle les écrit sur la trame du vent ». Un dispositif où l’on devine, entrevoit, cherche du regard. Le dispositif met en scène un univers sonore, vidéo et reste libre au public sur une durée non définie. Il est invité à flâner autour du dispositif et se laisser porter par le son, la lumière, et la brise. Il accueillera par la suite, une performance de lecture de poèmes live (+ sons et projections vidéos). Faisant un clin d’oeil à l’imaginaire du Peep show, l’espace prend soudain vie, de façon audacieuse et brute. Jusqu’ici vaporeux et presque silencieux, il devient l’écran et l’espace d’une réminiscence de Mririda N’aït Attik.

Website

Salle Seita📍

20h30 J’achète un monde où tout le monde gagne (47’)

« J’achète un château en Espagne
J’achète un monde où tout le monde gagne
A la fin » (Z.)

*avertissement de contenus : une œuvre fait mention d’acte sexuel 

PlasmaTrash

4’47 | 2020 | France
  • Tiberio Supressa

Realtà Porosa

6’ | 2022 | France
  • Tiberio Supressa

Monstrosity of the Body

10’02 | 2022 | Serbie
  • Aleksandar Lazar

5 Videopoems

13’28 | 2022 | Espagne
  • Andreu Corberà

Inscrutable

8’36 | 2023 | Espagne
  • Úrsula San Cristóbal

GEM

3'43 | 2020 | France
  • Lola Perez-Guettier, Kamil Bouzoubaa-Grivel

Salle Seita📍

21h45 Je vois les sens couler (46’)

« Je dois garder mes distances
Je vois les sens couler
Ils entrent tous en trans
Ils partent tous en fumée » (DDD)

*avertissement de contenus : des œuvres contiennent des mentions de guerre / images sanglantes

Just Listen to the Storm

1' | 2022 | France
  • Hannah Papacek Harper

Visions of Blakey

1’28 | 2022 | Brésil
  • Juliana Pedrosa

Everybody Dies

8’01 | 2021 | US
  • Anderson Matthew

Photo Folder

5’20 | 2020 | Argentine
  • Florencia Vallejos

Engloutissement

7’21 | 2022 | France
  • Inés Wickmann

In between

15’ | 2020 | Palestine
  • Khaled Tanji

The song of wandering thought

2’51 | 2020 | Italie
  • Silvia De Gennaro

The Stream XII-II

5’ | 2022 | Japon
  • Hiroya Sakurai