Le Lieu – Centre en art actuel (Québec)
11 et 18 septembre 2021

Une invitation de Richard Martel
Deux programmations conçues par deux festivals frères (depuis plus de 25 ans) basés sur les deux rives de la Méditerranée (le FIAV au Maroc et les Instants Vidéo en France). Les films que nous avons choisis racontent quelque chose de l’histoire contemporaine de cette région (Algérie, Egypte, Maroc, Syrie, Tunisie, Irak, Qatar, Liban, Palestine), parfois tragique, parfois en révolte. Des histoires de peuples ou d’individus, d’hommes ou de femmes, mais toujours exposées avec justesse et tendresse.

Programme 1 (50’40)
The future (3’59 – 2014) / Gouri Mounir (Algérie)
Sonata (10’06 – 2018) / Randa Megahed (Egypte)
A Breath into a Hole (21’10 – 2021) / Charbel Samuel Aoun (Liban)
Libération (1’14 – 2015) / Khadija Elabyad (Maroc)
Polyphonie Poétique Urbaine (Ramallah) (9’41 – 2011) / Marc Mercier (France) & Kefah Fanni (Palestine)
We teach life, Sir (4’30 – 2011) / Rafeef Ziadah (Palestine/GB)

Programme 2 (49’21)
Chic point (Fashion for israeli checkpoints) (7′ – 2003) / Sharif Waked (Palestine)
La mémoire brodée (4’32 – 2017) / Khadija El Abyad (Maroc) 
Damage  (2’ – 2009) / Rania Stephan (Liban)
Je ne sais pas (5’04 – 2002) / Abdallah Zrika & Marc Mercier (Maroc/France)
Across the moon (11’30 – 2017) / Mounir Fatmi (Maroc)
Falcon (3’59 – 2017/18) / Yaser Rahhal (Syrie – Qatar) 
Baghdad Photographer (3’16 – 2017) / Mejd Hameed (Irak) 
Searching for Abbas Kiarestami(12’ – 2015/16) / Mohamad & Ahmad Malas (Syrie – France)

Ecole Supérieure d’Art
Aix-en-Provence
Rue Emile Tavan
Mercredi 3 novembre à 18h

Avis de passage (71’)
L’art vidéo est l’art de glaner des traces du passage des êtres et des choses, du temps et des images, qui ont un jour foulé ou survolé les territoires de nos vies. Un film est souvent une tentative de trouver les points de passage entre le présent de nos existences et ce qui a (peut-être) été. Voies toujours imprévisibles qui ouvrent des perspectives à condition de prendre le risque de sa propre transformation ou métamorphose. Le sage Rabbi Nahman de Brastslav disait à ses disciples : « Surtout ne demandez jamais votre chemin, vous risqueriez de ne pas vous perdre. » 
Aeternus Amor (5’16 – 2020) / Silvia de Gennaro (Italie) 
Pour Martin Creed (3’29 – 2020) / Michel Amaral & Audrey Barthes (USA-France & Portugal-France)
L’esprit des cochons (1’37 – 2020) / Zé Armando (Brésil)
Histoire plaquée (7’25 – 2020) / François Németa (France)
Domino ah! oh! (3’09 – 2020) / Louis-Michel de Vaulchier (France)
Hélios (1’39 – 2019) / Stéphen Urani (France) 
El octavo año (2’04 – 2020) / Teyé (Corée du Sud – Espagne)
Scratch & Feedback (1’ – 2019) / Emma Roufs & Tim Gowdy (Canada)
Ritournelles (3’05 – 2019) / Michèle Lorrain (Canada) 
La mariée dérobée (un essai jamais concluant) (42’10 – 2016) / Marc Mercier & Pascale Pilloni (France)

Vidéodrome 2
49 cours Julien Marseille 6e
Vendredi 5 novembre à 18h

L’humanité n’a jamais cessé de déposer des avis de passage, que ce soit sur les parois des grottes préhistoriques ou sur des écrans de cinéma. Signes des temps passés mais jamais totalement révolus, ou des temps présents mais pas toujours perceptibles. Ces Instants Vidéo de passage ce soir au Vidéodromes seront les derniers auxquels je participerai après 34 années de frénésie. Je les dédie aux trois passions qui ont mené notre bateau ivre comme des vents fous : l’amour, la poésie et la révolution. Le festival poursuivra sa traversée.

18h Acte 1 (44’35)
Nous resterons sauvages (8’55 – 2020) / Myriam Crampes (France)
[Self] Insertions | Alteridad (3’20 – 2016/17) / Isabel Pérez del Pulgar & José Cruzio (Portugal)
14,4V17.11. (4’ – 2019) / Vladimir Turner (République Tchèque)
O Homem-Banda / L’Homme-Orchestre (3’40 – 2002) / Vicente Duque Estrada (Brésil)
Deltas (24’12 – 2020) / Florence Girardeau (France)
19h Acte 2 (35’)
Au milieu de ville il y avait le désert (12’20 – 2010) / Gaël Marsaud & Joachim Gatti (France)
Enquête sur des disparitions( 21’55 – 2019) / Marc Mercier (France)

IMFRTS
13 rue Chappe Marseille 4e
Mardi 9 novembre – 17h/19h

Table ronde Travail social, travail culturel, travail artistique : un accord est-il possible ?

Catherine Perret  (philosophe et psychanalyste, auteure notamment d’essais sur Walter Benjamin, Marcel Duchamp et Fernand Deligny).
Charbel Samuel Aoun  (artiste libanais,  architecte des sensations,  réalisateur de la vidéo  A Breath into a Hole  (2021) tournée suite à  l’explosion de Beyrouth le 4 août 2020 )
Sandra Iché  (a étudié l’histoire et les sciences politiques (publication en 2009 de « L‘Orient-Express, chronique d’un magazine libanais des années 1990 » avant de devenir artiste chorégraphique, performeuse… au sein de l’association Wagons Libres)
Tiffanie Taveau (médiatrice, chargée des relations avec les publics, et du projet Programm’acteur.rice.s initié par les Instants Vidéo Numériques et Poétiques et mené en partenariat avec des structures santé /sociales marseillaises)
Modérateurs-agitateurs : Yves Lacascade (Formateur Chercheur à l’IMFRTS, responsable des rencontres de LIRISS) et Marc Mercier (directeur artistique des Instants Vidéo, président du Réseau Euromed France). 

                                           
 

MILAN [.BOX] Videoart project space 
Du 10 au 25 novembre

Love Fugitif (2’46 – 2020) / Cecelia Chapman (USA)
Ballad for time (6’12 – 2020) / Maíra Ortins (Brésil)
“Value”: boolean (2’50 – 2019 ) Stuart Pound (GB)
To be a Ghost (1’37 – 2014 ) / Stuart Pound (GB)
Unfassbar Zeit/ Inconceivable Time (3’17 – 2020) / Irena Paskali (Macédonie / Allemagne)
Laps Dogs (8’ – 2021) / Danila Lipatov (Russie)
Chatbot Dialogs (5’ – 2020) / Marina Landia (Allemagne)
Crossing the line – King Neptune (12’ – 2021) / Agustina Fioretti (Argentine)
In Her Dreams (11’54 – 2012) / Mozhgan Erfani (Iran – France) 
Maze (2’21 – 2020) / Mohamed Ezzat Sayed (Egypte) 
Hacer y Deshacer: Poemas desde adentro ≠1 Radioterapia (1’03 – 2019) / Alexandra Gelis (Colombie / Venezuela) 
An Apology to Elephants (4’25 – 2019) / Anna Parisi (USA) 
Bomba, lluvia y descarga (Estoy buscando a Puerto Rico) (6’30 – 2017) / Hermanos Negroni (Juan Alberto Negroni & Iván Antonio Negroni) (Porto Rico) 
Comme tous les garçons (9’20 – 2021) / Morisha Moodley (GB)

Visual Container TV  
Du 10 novembre au 16 décembre

The encoffiner of data (10’ – 2021) Gao Wenqian (Chine – France) Propaganda Office ( 4’07 – 2021) / Obsessive Possessive Aggression (Macédonie)
The Angry Sleeper (2’18 – 2020) / Stuart Pound (GB)
I can only say I understand how you feel (5’03 – 2015) / Joep Vossebeld (Pays-Bas) 
Death dance (1’ – 2018) / Fran Orallo (Ecosse)
Monoton Blues (3’40 – 1961) / Kessler Sisters (Allemagne)
A Separation (3’55 – 2019) / Mateo Vargas (USA)
Visual Notes in Berlin (4’55 – 2017) / Alex Bodea (Roumanie / Allemagne)
Silent Noise (5’29 – 2020) / Tamara Lai (Italie – Belgique)
Parle (3’23 – 2016) / Charles Pennequin (France)
Olympe said to me : I didn’t loose my head (4’40 – 2018) / Virginie Foloppe (France) 
Durmientes (le battement de la forêt) (5’24 – 2019) / Isabel Pérez del Pulgar (Espagne / France)
Espasmos climáticos (7’59 – 2020) / Bloodshed (9’16 – 2020) / Parya Vatankhah (France – Iran)

Festival d’Art Vidéo de Casablanca (FIAV)
23 au 27 novembre

Programme 1 Institut Français
Réinventer la beauté
Mort, la vie te guette ! (Poème vidéographique en dix esquisses, une ouverture et un épilogue en quête de la beauté d’un geste éperdu) (78’ – 2020) / Pierre Carrelet & Marc Mercier (France)
Programme 2
Bellevue (7’ – 2020) / Susanne Wiegner (Allemagne)
A Breath into a Hole (21’10 – 2021) / Charbel Samuel Aoun (Liban)
Paso Galope (7’21 – 2014/18) / Carolina Saquel (Chili – France)
Un goût d’encre dans la bouche – l’Incise du mimosa (12’27 – 2021) / Pascale Pilloni (France)
Des – ailés (11’36 – 2021) / Pierre Carrelet (France)
Monoton Blues (3’40 – 1961) / Kessler Sisters (Allemagne)
Au passage, le degré zéro de la quiétude (10’ – 2021) / Pierre Carrelet & Marc Mercier (France)

Buenos Aires / Centro Cultural San Martin
23 novembre au 3 décembre

The 34th Instants Vidéo fête le 25e anniversaire du Festival Video Bardo Somewhere Eternity (5’36 – 2011) / Pierre Carrelet (France)
Yesterday’s Tomorrow Morning (8’08 – 2021) Susanne Wiegner (Allemagne)
M 4 2   O r i o n (4’28 – 2021) / Inés Wickmann (Colombie – France)
Love Fugitif (2’46 – 2020) / Cecelia Chapman (USA)
Val (2’ – 2021) / Milan Zulic (Switzerland)
Ballad for time (6’12 – 2020) / Maíra Ortins (Brésil)
Will (a love story) (4’15 – 2021) / Laurel Beckman (USA)
The Angry Sleeper (2’18 – 2020 ) / Stuart Pound (GB)
The symphony of disharmony (5’ – 2019) / Vasilis Karvounis (Grèce)
La postura de la vida e una postura politica (28’ – 2004) / Marc Mercier (France)