Article de Marc Mercier paru dans la revue Bref (2018)