• behance
  • blogger
  • facebook
  • picasa
  • twitter
  • vimeo
  • zerply
  • rss
  • mail
Droits culturels, Mai 68 & le Printemps Arabe</br>Tunis, 11 & 12 mai 2018

Droits culturels, Mai 68 & le Printemps Arabe
Tunis, 11 & 12 mai 2018

Un cycle de rencontres sur les Droits Culturels a démarré en novembre 2017 à Marseille. Il s’agit d’élargir la réflexion à un niveau euro-méditerranéen, car non seulement les sociétés civiles de ce territoire ont beaucoup de valeurs, d’expériences et d’objectifs à partager et que les DC restent une question centrale des 2 cotés de la Méditerranée.

2018 est le 50e anniversaire des événements sociaux et culturels connus sous l’appellation « Mai 68 ». Les événements ne se sont pas seulement déroulés à Paris mais dans le monde entier. Ils n’ont pas seulement eu lieu en Mai 68, mais se sont prolongés tout au long des années 70’. Ils n’ont pas seulement concerné la jeunesse estudiantine, mais aussi les ouvriers et les paysans. Ce fut aussi une période intense d’expressions artistiques innovantes.
Ce qui caractérise cette époque, c’est que tous les domaines de la vie sociale et culturelle étaient mis en questions, mis en débat.

1968, est aussi la dernière fois où en France, et dans beaucoup d’autres pays du monde, le mot « révolution » a eu une charge subjective positive. Jusqu’en 2011, il ne fut plus que synonyme de goulag en URSS, révolution culturelle chinoise, Khmers Rouges au Cambodge…

Le « Printemps arabe » a réactivé la puissance positive de ce mot, porteur d’une aspiration des peuples à plus de liberté et de justice individuelles et collectives, en d’autres termes à la reconnaissance des DROITS CULTURELS pour tous.

« Le terme Culture recouvre les valeurs, les croyances, les convictions, les langues, les savoirs et les arts, les traditions, institutions et modes de vie par lesquels une personne ou un groupe EXPRIME SON HUMANITÉ & LES SIGNIFICATIONS qu’il donne à son EXISTENCE & son DEVELOPPEMENT. » (Déclaration de Fribourg, article 2)

Programme des deux journées de rencontres

Vendredi 11 mai :

10h/17h – Rencontre professionnelle, temps d’échanges de pratiques de terrain et d’analyse collective. Que nous enseignent en matière d’application des Droits culturels les événements de Mai 68 et le Printemps Arabe ?

A 18h, projection publique : De Mai 68 au Printemps Arabe (entrée libre)
Ce n’est qu’un début (10’ – 1968) / un film de l’ARC réalisé par Michel Andrieu (France)
Premier film diffusé en 1968, conçu dès la première quinzaine de mai. Il inscrit la première « nuit des barricades » dans la continuité des grèves « sauvages » ouvrières de Caen et Redon, et de l’action des étudiants de Nanterre.
Jusqu’au bout (40’ – 1973) / Film collectif (France)
Au printemps 1973, la grève de la faim de cinquante-six travailleurs tunisiens à l’église Ménilmontant (Paris) pour la liberté d’expression, le droit d’association et l’obtention de cartes de travail. Auparavant, on découvre comment était recrutée la main d’œuvre ouvrière en Tunisie.
The Devil (7′ – 2012 ) Jean-Gabriel Periot (France)
“Vous ne savez pas qui nous sommes.” (Black Panthers)
Pousses de printemps (2014 – 23’) / Intissar Belaïd (Tunisie)
En Tunisie, dans les zones rurales de la région Kef, des enfants racontent leur révolution : de leurs paroles naissent des images animées.

Samedi 12

13h/17h : Rencontre publique (entrée libre) où nous nous proposons de partager nos questionnements et analyses avec le public de Tunis, à partir de deux contextes révolutionnaires, Mai 68 et le Printemps Arabe. “Soudain” des peuples retrouvent l’exercice de leur souveraineté et expérimentent de nouvelles façons de vivre ensemble.

1ere partie – Mai 68 et les Droits Culturels : exposé, projections et discussions.
– La reprise du travail aux usines Wonder (10’ – 1968) / Jacques Willemont et Pierre Bonneau (France)
– Cinétracts (10’ (extrait) – 1968) / Anonymes ;
Syria Today (0’50 – 2012) / collectif Abou naddara (Syrie) ;
Mikono (11’ – 1968) /  un film de l’ARC, réalisé par Michel Humeau (France) ;
Le F.H.A.R. (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) (26′ – 1971) / Carole Roussopoulos (Suisse / France)
2e partie – Printemps Arabe et Droits Culturels : projection – discussion
Je danserai malgré tout (58’ – 2017) / Blandine Delacroix (France – Tunisie), en présence de la réalisatrice et de membres de l’association tunisienne Danseurs Citoyens.
3eme partie – Assemblée générale pour une Déclaration de Tunis sur les Droits Culturels.

Une proposition de

Instants Vidéo Numériques et poétiques 
Réseau Euromed France
Cairo Institute for Human Rights Studies

avec la participation de

Art Rue, collectif Politiques, Chouftouhonna Festival, Mawjoudine Queer Film Festival, Danseurs Citoyens
les artistes Hela Ammar, Nicene Kossentini

ARI (Association Régional d’Intégration), La Ligue de l’Enseignement 13, la Maison des Jeunes et de la Culture de Martigues, le Master Métier du cinéma documentaire de l’Université Aix-Marseille

Lieu

Merci à L’ART RUE d’accueillir généreusement ces rencontres
40, rue Kouttab Louzir – Médina de Tunis

 

Leave a reply